Salaires 2020: quelles perspectives face à l'inflation ?

Les dévaluations successives ont laissé les salaires en-dessous de l'infation en 2019. Cette année, il semble peu probable que ceux-ci récupèrent le terrain perdu.

Les salaires devraient à peine égaler l'inflation en 2020, et être loin de pouvoir récupérer les points perdus ces deux dernières années.

Dans ce cadre, le secteur bancaire est le mieux positionné, et ceux du retail et de la consommation sembleraient être en mesure d'équilibrer leur revenu dans le second semestre.

En 2018 les salaires ont perdu en moyenne une dizaine de points par rapport à l'inflation et en 2019 cette perte devrait être de 5 à 7 points.

"C'est pour cette raison que de plus en plus d'entreprises essayent de donner au moins trois ajustements salariaux ou plus par an, pour observer comment vont évoluer les prix (alors qu'auparavant, les augmentations étaient en général fixées à deux par an), explique Marcela Angeli, Directrice Talents et Compensations chez Willis Towers Watson.

Selon Randstad, les entreprises prévoient en moyenne des augmentations de salaire entre 28 et 42 %, 22 % en mars-avril et 20 % en septembre-octobre. Le secteur bancaire a des prévisions aux alentours de 44%, la construction devrait être en-dessous de 38%.

Pour compenser cette situation, beaucoup d'entreprises vont diversifier les bénéfices pour pallier à cette perte de pouvoir d'achat de leurs employés.

"Tous les analystes indiquent que les PME sont les plus touchées ces dernières années. Cependant, le nouveau gouvernement travaille à la recomposition de l'appareil productif, va stimuler la consommation, les prêts, pour réactiver le marché interne et redynamiser l'économie. Si ces objectifs sont atteints, ce devrait être très positif pour le pays dans le contexte qu'il traverse actuellement." selon Daniel Iriarte, de Glue Executive Search.

"Les perspectives g´nérales pour 2020 ne sont pas bonnes si on pense à une une forte croissance ou une augmentation significative de l'activité. Il y a, néanmoins, un certain optimisme en ce qui concerne les changements qui pourraient bénéficier au secteur entrepreneurial et aux travailleurs simultanément ; et l'on attend aussi un paquet de mesures qui puissent aider les PME et relancer la consommation", dit Jimena Ferreño, directrice de Talent Recruiters.

Selon le cabinet de conseil Mercer, en ce qui concerne les salaires des cadres, les secteurs les plus compétitifs en 2019 ont été : les banques, les assurances, les constructeurs automobiles, le high tech, l'agro et l'énergie.

Source: El Cronista
 

Autres articles publiées récemment sur notre site :

Y aura-t-il du travail dans le futur?

Le futur est directement lié à la technologie : les androïdes occuperont chaque fois plus de positions dans un marché du travail qui demandera plus de...

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin