Égalité des genres au travail

Carrefour, le géant français du retail, a mis en place plusieurs programmes qui cherchent à égaliser les conditions d’accès à tous les postes de travail –y compris les supérieurs- sans que le genre du candidat soit pris en compte.

Actu des membres, Perspectives  |   | Daniel Tribout

Le groupe Carrefour compte plus de 350.000 employés dans le monde. C’est l’un des employeurs privés les plus grands du monde et sa responsabilité est de refléter dans la compagnie les changements de la société. C’est pourquoi a été lancé le Programme Femmes Leaders.

Au niveau global, la plupart des collaborateurs de Carrefour sont des femmes: un 57 %. Mais si les résultats sont bons au niveau du groupe, l’inégalité apparaît à mesure que l’on monte dans les différents niveaux hiérarchiques. Dans la filiale argentine, en 2011, il n’y avait pas de femmes dans les postes de directeurs. «Aujourd’hui, grâce aux actions mises en place, ce pourcentage a évolué et nous avons maintenant un 7 % de directrices», affirme Daniela Tribout. Face à cette perte de talents féminins dans la compagnie, en 2011 Carrefour a lancé le programme au niveau mondial. Dans chaque pays où se trouve la société, un garant de ce programme a été désigné pour le faire appliquer en suivant les règles du Groupe et en les adaptant localement selon les particularités de chaque culture. Chez Carrefour Argentine, les garants sont les Directeurs Marchandises, Ventes et Marketing et le cadre en charge de la Sélection et Développement ; ceux-ci dirigent un Comité de travail mixte «d’Egalité des Genre», composé par des directeurs et cadres de différents secteurs. «Bien que les pourcentages nous amenaient à travailler sur le thème des sexes, nous devions comprendre les obstacles que les femmes peuvent rencontrer dans leur vie professionnelle dans la compagnie. Pour cet objectif, une enquête a été faite qui s’adressait à 420 femmes directrices du Groupe et qui a obtenu plus du 70 % de participation ».

Résultats à la vue

Sur la base des résultats de l’enquête et autres études réalisées, le Comité a défini 4 axes de travail et d’actions concrètes: 1) Être pères et mères chez Carrefour, 2) Égalité d’opportunités dans la Sélection et Développement, 3) Qualité de vie ; 4) Diffusion et Formation. Les actions – sauf une qui est exclusivement pour la maternité- sont dirigées tant aux femmes comme aux hommes, et contribuent à convertir Carrefour en une entreprise plus amicale et «responsable pour la famille» et chez qui les femmes souhaitent faire carrière.

Afin de promouvoir le programme et lui donner une visibilité, en juin dernier a été organisé la première rencontre de Femmes Leaders de Carrefour Argentine, au cours de laquelle 140 cadres et directeurs de tout le pays ont pu réfléchir à ce sujet et ont été mis au courant de l’avancement du programme. En profitant de la présence de tous les membres du Comité Exécutif, a été signé un «Décalogue pour réunions efficaces», qui nous engage tous à atteindre une meilleure qualité de vie au travail. Nous avons décidé de nous engager formellement et nous adhérons aux 7 principes pour l’autonomisation des femmes des Nations Unies ; nous sommes le premier pays du Groupe à le faire localement et la première chaîne de retail en Argentine à adhérer à cette iniciative menée par le PNUD et l’ONU Femmes depuis 2010. Comme conséquence de la signature de cet accord, nous avons créé le groupe de travail «Entreprises pour l’Egalité»: des représentants de 20 sociétés se réunissent mensuellement dans les bureaux de Carrefour pour partager leurs actions sur l’égalité des sexes. Le PNUD coordonne ces groupes de travail et approfondit un thème par rencontre en nous donnant des outils pour mener ces actions correctement», explique Daniela Tribout.

Quelques unes des actions mises en place depuis 2012

• Réalisation d’une vidéo pour présenter le programme Femmes Leaders et promouvoir la prise de conscience sur le sujet dans la compagnie. Là, nous faisons ressortir la trajectoire professionnelle de 4 femmes leaders de Carrefour.


• Programme de recrutement Jeunes Professionnels dirigé 100 % aux femmes.

• Bénéfice exclusif pour la période de maternité, permettant aux femmes de se réintegrer peu à peu à leur travail avec un salaire complet (travailler 4 heures pendant les 3 premiers mois après le congé et 6 heures pendant le trimestre suivant).

• Bénéfice exclusif pour les collaborateurs ayant des enfants en âge scolaire, à qui on permet de manière officielle de fléxibiliser leurs horaires pour pouvoir assister aux évènements du début des classes (retour à l’école) ou à des anniversaires.

• Pour chaque recrutement, nous présentons au moins une femme dans chaque terne.

• Programme Mentoring pour femmes et hommes choisis pour leur potentiel de croissance dans la compagnie.

Toutes ces actions ont été vérifiées par l’organisme de certification Arborus, qui a honoré l’entreprise en novembre 2014 en lui octroyant le «Gender Equality European & International standard». En 2015 les programmes de développement continueront (Mentoring, Jeunes Professionnels) et ils incluent un 50 % de femmes. Dans le sein de l’entreprise s’est installée l’idée de créer une formation en «Genre et Diversité» pour le personnel hiérarchique. Daniela Tribout remarque que l’appui de la haute direction pour ce type d’iniciatives est fondamental. «Chez Carrefour nous avons la chance de compter sur l’appui de notre président, Daniel Fernández. Il a même été invité en novembre 2014, au IV Forum Entrepreneurial du Pacte Mondial en Amérique Latine pour présenter le Programme Femmes Leaders», conclut-elle.

© 2017 CCI FRANCE ARGENTINE