Dossier Perspectives : L'autonomie de la Femme

L’ambassadeur de France en Argentine, en tant que tel, est un acteur engagé vis-à-vis de l’autonomisation des femmes. Perspectives a sollicité sa participation pour l’introduction de ce dossier.

Perspectives, Actu de la chambre  |   | S.E. Pierre Henri Guignard, Ambassadeur de France en Argentine

La France est pleinement déterminée sur la scène internationale, dans le sein des instances multilatérales, à promouvoir l’autonomie des femmes de tous les âges et à reconnaître l’universalité de leurs droits fondamentaux. Ce n’est pas seulement une question de justice, mais aussi une condition essentielle – peut-être même la première- pour le développement durable de la planète.

Les femmes sont l’axe des équilibres familiaux, culturels, sociaux et sanitaires. Elles jouent un rôle central en matière de santé, développement et éducation. Dans ce sens, leur autonomie est un facteur indispensable de paix et de progrès social, économique et environnemental. À ce propos, la Conférence de l’ONU de Beijing, en 1995, a constitué un point d’inflexion dans l’histoire de la lutte pour l’émancipation des femmes : des progrès importants qu’il faudra toujours défendre, renforcer et accroître y ont été accordés. Mais dans de nombreux milieux, des efforts considérables doivent encore être faits. Les statistiques sont déroutantes : actuellement la moitié seulement des femmes en âge de travailler est représentée dans la main d’oeuvre mondiale, contre un 76 % pour les hommes. Les femmes réalisent 2,5 fois plus de tâches non rémunérées que les hommes. À l’échelle mondiale, la différence de rémunération entre les sexes est de 23 %. Il est donc urgent de renouveler la promesse de Beijing : quand le droit ddes femmes ne progresse pas, il finit toujours par reculer.

L’éducation, facteur basal

Le développement des jeunes filles et des femmes commence sur les bancs des écoles par une bonne éducation et l’accès à la culture et à l’information. L’égalité des genres passe par l’alphabétisation, l’accès à la science et aux vraies possibilités pour les jeunes de réaliser leurs rêves et de faire leurs propres choix. L’égalité des genres est une question de droits humains et une condition de progrès pour la santé, le développement durable et la société dans son ensemble.

Pour y parvenir, les gouvernements doivent faire des efforts concertés pour promouvoir la participation des femmes dans la vie économique ; les collectifs importants, comme les syndicats, doivent appuyer ; et aussi, il faut écouter attentivement la voix des intéressées pour engendrer des solutions leur permettant de franchir les barrières qui, actuellement, freinent leur participation. Il est nécessaire aussi d’agir avec fermeté pour éliminer la discrimination rencontrée par les femmes sur plusieurs fronts allant au-delà du thème du genre : l’orientation sexuelle, les handicaps ou l’âge. Il y a beaucoup de choses en jeu, y compris sur le plan économique : si on réussit à avancer dans le sens de l’égalité de genre, le PIB mondial pourrait recevoir un élan de 12 billons de dollars d’ici à 2025.

Notre conviction est que les femmes ont le droit de choisir leur vie avec une totale autonomie, partout dans le monde. Ce n’est pas seulement une lutte pour la dignité et la justice ; c’est une des clés pour relever les défis de ce siècle, avec la promesse d’un monde égalitaire, plus juste et démocratique.

© 2018 CCI FRANCE ARGENTINE